Il y a des jours où on aimerait prendre de la distance avec certaines amies.

La culpabilité en fait partie.

En même temps, avec des amis comme ça, on n'a plus besoin de nuit, comme dirait l'autre.

Je ne sais pas pour vous, mais moi, la garce, elle me suit constamment.

Et elle a son mot à dire sur tout :
- sur la distance que j'ai prise avec ma famille, pour me protéger ;
- sur le moindre écart de nourriture ;
- sur le retard que je peux avoir dans mon boulot ;
- sur l'amour que je montre au N'homme (ce n'est jamais assez );
- sur la qualité de mon travail ;
-... J'en oublie, mais bon, vous avez compris le message !

J'aimerais trouver une recette miracle pour la faire déguerpir !

Une idée ?