J’expliquais il y a quelques jours que pendant mes jours de congé et/ou week-end, j’avais du mal à manger de manière régulière et que je finissais bien souvent par manger « malbouffe ».


Ziyou m’a proposé la solution suivante concernant mon problème de malbouffe : en semaine, préparer des portions supplémentaires à congeler et à ressortir lorsqu’on a la flemme de cuisiner.


C’est une excellente solution que je pratiquais très souvent avant. Je ne sais pas pourquoi je ne le fais plus. Il est donc temps de m’y remettre ! :)


Elle me demandait, par la même occasion, en quoi c’était « mal » de ne pas manger aux « bonnes heures ».


Je ne connais pas la réponse « scientifique » exacte. Je ne parlerai donc que de mon ressenti en la matière.


Lorsque je mange de manière déstructurée, à savoir quand j’ai faim, je mange souvent plus et plus mal que d’ordinaire.


Je ne sais pas vraiment comment l’expliquer mais, je pense que je culpabilise quand même de manger. Alors, quand j’attends d’avoir faim pour manger, comme le dimanche, par exemple, j’attends d’avoir vraiment faim. Et souvent, lorsque je me décide à manger, j’ai tellement faim que je mangerais n’importe quoi.


Et puis, lorsque mes repas sont prévus à l’avance, à savoir la semaine, je sais ce que je vais manger et quand. Je ne dois plus me poser la question. Mais, le dimanche, je ne prévois rien (enfin, depuis deux semaines, j’essaie de prévoir, héhé), et du coup, je ne sais même pas ce que j’ai envie de manger. Et ça m’énerve. Et ça rompt l’équilibre que j’essaie de trouver sur ma semaine.


Bref, réellement, je crois que ce qui sort de tout ce que je viens de dire, c’est que je ne suis absolument pas une fille organisée en soi. Il faut que je prenne le temps d’organiser les choses, mais ça ne me vient pas naturellement. Et quand j’improvise, surtout en nourriture, je n’excelle clairement pas !